Séminaire de l'OCDE à Montreux sur la migration avec la conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold

Communiqués, DFJP, 20.06.2003

Montreux, le 20 juin 2003. En matière de réglementation de l'immigration, les accords internationaux revêtent une grande importance. Telle est la conclusion des participants au séminaire de l'OCDE sur la migration, qui s'est tenu les 19 et 20 juin à Montreux. La conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold a souligné dans son exposé de clôture que la Suisse était dans la bonne voie, dans la perspective de l'extension de l'accord sur la libre circulation des personnes aux dix nouveaux Etats-membres de l'UE.

Ce séminaire organisé par l'OCDE et par l'Office fédéral de l'immigration, de l'intégration et de l'émigration (IMES) a montré que la plupart des Etats-membres de l'OCDE sont confrontés aux mêmes questions que la Suisse concernant la migration. Il y a lieu de déterminer en premier lieu quel type de main-d'oeuvre le pays a besoin : travailleurs qualifiés, peu qualifiés, titulaires d'une autorisation de séjour de courte durée, saisonnière, durable.

Les réponses des pays de l'OCDE divergent en fonction des besoins. Pour certains, les accords bilatéraux sur la migration économique ont fait leurs preuves. Seulement au sein de l'OCDE, 176 accords bilatéraux sur l'immigration de la main-d'oeuvre étrangère sont actuellement en vigueur.

La conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold a pu constater avec satisfaction dans son exposé de clôture que plusieurs pays de l'OCDE - comme la Suisse - préféraient adopter des mesures visant à améliorer la qualification des travailleurs disponibles dans le marché du travail et à réinsérer les chômeurs, plutôt que de recruter de la main-d'oeuvre peu qualifiée hors des Etats-membres de l'UE.

Sur la base des rapports d'experts présentés durant le séminaire à Montreux, et des discussions qui ont suivi, la Suisse est confortée dans son idée que l'élargissement de l'UE aux dix nouveaux Etats-membres lui permettra de recruter, au sein de l'espace réservé à la libre circulation des personnes, suffisamment de main-d'oeuvre qualifiée ou peu qualifiée. Par conséquent, il convient de limiter strictement le recrutement de ressortissants des Etats tiers à des travailleurs qualifiés.

Infos complémentaires

vers le haut Dernière modification 20.06.2003

Contact

Contact / renseignements

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact