Montée en flèche du nombre de demandes d’asile

Communiqués, SEM, 19.01.2012

Berne. En 2011, 22 551 demandes d’asile ont été déposées en Suisse. Ce chiffre, le plus élevé depuis 2002, représente une augmentation d’environ 45 % par rapport à l’année précédente. Le principal pays de provenance des requérants a été l’Erythrée avec 3356 demandes d’asile, suivie de la Tunisie (2574 demandes) et du Nigéria (1895 demandes). Ce fort afflux de demandes d’asile s’explique principalement par la crise qui sévit en Afrique du Nord et par la route migratoire vers l’Europe empruntée depuis le mois de mars.

En 2011, 19 467 demandes d’asile ont été réglées en première instance, soit 1223 de moins qu’en 2010 (- 5,9 %). 3711 personnes ont obtenu l’asile, contre 3449 l’année précédente (+ 7,6 %). Ainsi, le taux de reconnaissance de la qualité de réfugié (c’est-à-dire d’octroi de l’asile), en hausse de 17,7 % par rapport à 2010, a avoisiné les 21 %.

En 2011, 3621 requérants d’asile ont déjà été transférés dans un autre Etat Dublin pour des raisons de compétence, contre 2722 l’année précédente. Inversement, 482 personnes ont été remises à la Suisse en 2011. L’accord de Dublin a donc jusque-là permis à notre pays de transférer nettement plus de personnes dans d’autres Etats Dublin qu’il ne lui a imposé d’en reprendre.

De même, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2011, 9461 personnes au total ont quitté la Suisse par voie aérienne après avoir été contrôlées par les autorités. Comparativement à 2010 (8059 départs), ce chiffre représente une hausse de plus de 17 %.

Les requérants d’asile tunisiens ont peu de chances de pouvoir rester en Suisse. L’année passée, ils ont été 324 à rentrer volontairement. Alors que les rapatriements sous contrainte avaient été suspendus en raison des bouleversements survenus en Afrique du Nord, un vol spécial à destination de la Tunisie a pu à nouveau être organisé en décembre 2011.

Infos complémentaires

vers le haut Dernière modification 19.01.2012

Contact

Contact / renseignements

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact