Vers un renforcement du partenariat migratoire entre la Suisse et le Nigéria

Communiqués, SEM, 07.11.2012

Berne. Le 6 novembre 2012, une délégation suisse, menée par le Directeur de l’Office fédéral des migrations Mario Gattiker et le Chef de la Division Sécurité humaine du DFAE Claude Wild, a été reçue à Abuja, par le Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères Martin Uhomoibhi pour des entretiens sur la migration. Il s’agissait de la troisième rencontre dans le cadre du partenariat migratoire Suisse – Nigéria depuis son établissement en février 2011. Les discussions ont démontré l’évolution du partenariat et les avancées effectuées dans plusieurs projets.

Depuis la signature, le 14 février 2011, d'une déclaration d'intention, la Suisse et le Nigéria ont renforcé leur coopération migratoire dans le cadre d’un partenariat équilibré, dans l’intérêt des deux parties et tenant compte aussi bien des opportunités que des défis de la migration. La troisième rencontre, hier à Abuja, de la commission technique a permis un échange ouvert et franc sur les questions d’actualités, les problèmes concrets à régler et les projets en cours et à développer.

Le partenariat migratoire vise le développement de projets innovateurs. La Suisse est ainsi en train de mettre sur pied un projet permettant à la diaspora nigériane en Suisse de contribuer à la formation de la jeunesse au Nigéria dans des domaines comme la mécanique automobile. Un projet pilote de coopération policière lancé en 2011 a permis à plusieurs policiers nigérians de venir en Suisse pour renforcer la coopération opérationnelle avec certaines autorités cantonales suisses dans la lutte contre le trafic de drogues. A cela s’ajoutent de nombreuses autres activités comme le renforcement des capacités des autorités migratoires au Nigéria, le soutien dans la mise en œuvre au Nigéria d’une politique pour la protection des personnes déplacées internes ou encore une coopération au niveau du dialogue multilatéral sur la migration et le développement.

Par ailleurs, les deux parties ont noté avec satisfaction qu’en 2012, 90% des citoyens nigérians devant retourner au Nigéria l’ont fait de manière autonome. Une grande partie d’entre eux ont bénéficié de l’aide au retour octroyée par la Suisse. Cela témoigne de la priorité donnée par les deux parties aux retours volontaires. Dans ce cadre, la question des migrants en situation irrégulière, y compris des requérants ayant déposé une demande d’asile manifestement infondée, été également abordée. Les deux parties se sont engagées à établir un groupe de travail pour analyser ensemble cette question et proposer des solutions. La participation des autorités concernées des deux pays est prévue.

La quatrième rencontre de la commission technique se tiendra en été 2013 à Berne.

vers le haut Dernière modification 07.11.2012

Contact

Contact / renseignements

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact
Service d'information DFAE
T
+41 58 462 31 53
Contact