Simonetta Sommaruga à Rome : accord de coopération policière et discussion sur les migrations

Communiqués, DFJP, 14.10.2013

Berne. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), a rencontré ce lundi à Rome le ministre italien de l’Intérieur Angelino Alfano pour signer le nouvel accord négocié par la Suisse et l’Italie en vue de renforcer leur coopération en matière policière. Cette visite a aussi été l’occasion de discuter de différentes questions touchant à la coopération dans le domaine de l’asile et des migrations. Mme Sommaruga et M. Alfano ont également parlé de la tragédie au large de l’île de Lampedusa.

L’accord révisé de coopération policière signé ce jour prévoit une série de mesures qui permettront à l'avenir aux autorités de poursuite pénale suisses et italiennes de lutter ensemble plus efficacement contre la criminalité transfrontalière, à l’image de la coopération qu’entretient déjà la Suisse avec d’autres États voisins. La Suisse et l’Italie pourront notamment organiser des patrouilles mixtes. L'accord renforce en outre le rôle de coordination du Centre de coopération policière et douanière de Chiasso (CCPD), véritable fer de lance de la coopération bilatérale.

Échanges sur des questions de migrations

La cheffe du DFJP et le ministre italien de l’Intérieur se sont aussi entretenus de la collaboration entre les deux pays dans le cadre de Dublin. Pour mémoire, le règlement Dublin détermine l’État responsable du traitement d’une demande d’asile. L’Italie est, en la matière, le principal partenaire de la Suisse. Les contacts réguliers à tous les niveaux et le détachement d’un agent de liaison suisse à Rome ont contribué à la bonne collaboration, empreinte de confiance, qu’entretiennent les autorités suisses et italiennes. Mme Sommaruga et M. Alfano ont confirmé leur volonté d’intensifier les échanges entre experts et de développer des solutions, dans le cadre de Schengen, pour renforcer la protection des migrants.

Les discussions ont également porté sur les conséquences de la tragédie au large de l’île de Lampedusa. Mme Sommaruga a fait part à M. Alfano de son émotion et souligné la volonté de la Suisse de s’engager, en collaboration avec les autres États Schengen, pour la mise en œuvre de mesures qui permettront à l’avenir de mieux protéger ces populations.

vers le haut Dernière modification 14.10.2013

Contact

Contact / renseignements

Service d'information DFJP
T
+41 58 462 18 18
Contact