Octroi facilité de visas aux parents de ressortissants syriens vivant en Suisse : levée de la mesure provisoire

Mots-clés: Visa

Communiqués, Le Conseil fédéral, 29.11.2013

Berne. Le Département fédéral de justice et police (DFJP) a décidé, le 4 septembre 2013, des allègements en matière de visas pour permettre aux ressortissants syriens touchés par la guerre et qui ont des parents en Suisse d’obtenir rapidement et sans formalités excessives un visa d’entrée pour un séjour temporaire en Suisse. Il est vraisemblable que la plupart des personnes se trouvant dans une situation de détresse immédiate et pouvant prétendre à l’obtention d’un tel visa ont entre-temps fait usage de cette possibilité. Aussi le DFJP a-t-il levé la mesure ce vendredi.

Les allègements en matière de visas décidés au début du mois de septembre visaient à apporter une réponse rapide et non bureaucratique à l’aggravation de la situation en Syrie et au risque d’internationalisation du conflit observés à la fin de l’été. Les Syriens menacés ayant des parents en Suisse avaient ainsi la possibilité d'entrer légalement en Suisse pour y séjourner durant une période limitée. Ces facilités s’inscrivaient dans le cadre de l’engagement humanitaire de la Suisse en faveur des victimes du confit syrien et complétaient l’aide sur place et l’accueil de groupes de réfugiés.

Une mesure provisoire efficace

Un grand nombre de Syriens ont fait usage de la possibilité d’obtenir un visa : 719 personnes sont entrées en Suisse, dont 475 femmes et enfants. Parmi elles, 385 ont déposé une demande d’asile. Quelque 1600 visas ont été délivrés au total et près de 5000 personnes supplémentaires ont pris rendez-vous dans une représentation suisse pour y remplir une demande de visa. La mesure s’est donc révélée efficace et l’objectif visé a été atteint. Des difficultés sont toutefois aussi apparues ces dernières semaines : vu la quantité de demandes de visas déposées, certaines représentations, notamment celle d’Istanbul, affichent des délais d’attente de plusieurs mois, ce qui est en contradiction avec l’esprit des facilités adoptées, qui se voulaient rapides et provisoires. Les demandes des personnes déjà annoncées seront traitées dans les meilleurs délais, conformément à la directive du 4 septembre 2013 et aux explications du 12 novembre 2013 s’y rapportant. Pour mémoire, il y a lieu de rappeler que le regroupement familial reste possible pour les membres de la famille dite nucléaire, indépendamment de la levée de cette mesure. De même, le droit actuel permet de délivrer un visa humanitaire pour entrer en Suisse aux personnes dont la vie ou l’intégrité corporelle est menacée.

vers le haut Dernière modification 29.11.2013

Contact

Contact / renseignements

Département fédéral de justice et police
T
+41 58 462 21 11
Contact

Département responsable

Département fédéral de justice et police
T
+41 58 462 21 11
Contact

Carte

Département fédéral de justice et police

Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne

Palais fédéral ouest, Berne

Indiquer sur la carte

Département fédéral de justice et police

Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne

Palais fédéral ouest, Berne

Indiquer sur la carte