Rencontre des ministres de la Justice et des Affaires intérieures de l’UE : la Suisse tire un bilan positif de sa participation à Schengen

Communiqués, DFJP, 05.12.2013

Berne. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a participé aujourd’hui à Bruxelles à la réunion du Comité mixte Schengen, organisée dans le cadre de la session du Conseil Justice et Affaires intérieures (Conseil JAI) de l’UE. La situation des réfugiés dans la région de la Méditerranée et l’état de la coopération au titre de Schengen ont été au cœur des discussions. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a souligné les effets positifs pour la Suisse de son association à Schengen et Dublin en ce qui concerne la sécurité et la collaboration en matière d’asile.

Suite à la tragédie de Lampedusa, en octobre dernier, la Commission européenne a mis sur pied une Task force pour la Méditerranée. Madame Sommaruga a salué la réaction rapide de l’UE et indiqué que d’autres mesures de soutien doivent aussi être examinées, en faveur notamment des États membres aux frontières extérieures de l’espace Schengen qui se trouvent sur les principales routes migratoires. "Ces efforts doivent être entrepris par tous les États," a déclaré la conseillère fédérale, qui a également souligné la nécessité de mettre en œuvre des programmes régionaux de protection dans les pays de provenance pour que moins de personnes soient obligées de fuir leur pays au péril de leur vie.

La Suisse associée à Schengen et Dublin depuis cinq ans

La Suisse participe à Schengen et Dublin depuis cinq ans. Durant la rencontre du Comité mixte, la cheffe du DFJP a fait un bilan succinct de cette association et remercié les autres États membres de leur coopération. La participation à Schengen et Dublin contribue à la sécurité en Suisse et au bon fonctionnement de la collaboration en matière d’asile. Comme l’a rappelé la conseillère fédérale, la Suisse entretient des liens étroits avec les pays qui l’entourent. Ces deux accords facilitent la mobilité au sein de l’Europe, ce qui profite aussi à la Suisse. Enfin, les régimes de Schengen et de Dublin offrent un cadre central pour maîtriser les défis que vont devoir relever l’ensemble des États européens en matière de sécurité et de migrations.

Madame Sommaruga a discuté avec les ministres de la Justice et des Affaires intérieures de l’UE du rapport semestriel de la Commission sur le fonctionnement de la coopération au titre de Schengen. La Commission a également présenté son quatrième rapport de suivi de la libéralisation du régime des visas pour les pays des Balkans occidentaux. Ces rapports doivent permettre d’identifier rapidement d’éventuels problèmes ou abus et de prendre des mesures concrètes pour y remédier.

Les ministres européens ont par ailleurs traité de l’élargissement de l’espace Schengen à la Bulgarie et à la Roumanie. Ils ont décidé de se pencher de nouveau sur la question l’année prochaine.

La conseillère fédérale était accompagnée à Bruxelles par le conseiller d’État Hans-Jürg Käser, président de la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP).

vers le haut Dernière modification 05.12.2013

Contact

Contact / renseignements

Raphaël Saborit Mission de la Suisse auprès de l’UE à Bruxelles
T
+32 475 47 72 06
Contact