Conférence du HCR à Genève : la Suisse accueille de nouveaux groupes de réfugiés en provenance de Syrie

Mots-clés: Asile | Visa

Communiqués, SEM, 27.06.2014. Version corrigée.

Berne. Dans le cadre du projet pilote visant à accueillir 500 réfugiés particulièrement vulnérables, qui avait été initié par le Conseil fédéral en septembre 2013, la Suisse accueillera vraisemblablement 350 réfugiés en provenance de Syrie d'ici à la mi-2015. Les 150 autres suivront en 2015. C’est ce qu’a annoncé vendredi le représentant de la Suisse lors d’une conférence du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Genève.

Le projet de réinstallation de réfugiés mis sur pied par la Confédération constitue un des éléments clés du système de solidarité suisse en faveur des personnes déplacées dans la région de crise. Il complète l’aide apportée sur place et les facilités de visa qui ont été temporairement accordées. Les personnes particulièrement vulnérables qui viendront en Suisse par groupes ont déjà été reconnues comme réfugiés par le HCR.

Une bonne collaboration avec les cantons

Au mois de septembre 2013, la Suisse s’était engagée à réinstaller sur son territoire, dans le cadre d’un projet pilote s’étendant sur trois ans, un contingent de quelque 500 personnes particulièrement vulnérables. A ce jour, 54 sont arrivées. Le prochain groupe, qui comprendra environ 120 personnes, dont 55 femmes et 48 enfants de moins de 14 ans, entrera en Suisse de manière échelonnée dès fin juillet. Il s’agit de personnes qui ont fui la guerre civile en Syrie et se sont rendues dans les pays voisins, où elles vivent dans des conditions très précaires. Ces personnes seront hébergées dans un centre d’enregistrement et de procédure de la Confédération durant environ dix jours après leur arrivée en Suisse, puis seront transférées dans leur canton de résidence.

La collaboration entre les autorités fédérales et les autorités cantonales fonctionne très bien. Toutes les personnes accueillies dans le cadre du projet pilote participent, dans leur canton de résidence, à un programme d’intégration spécialement élaboré à leur intention. Ce programme comporte notamment des mesures d’accompagnement personnalisées (coaching), des cours de langue intensifs et des mesures visant à favoriser l’intégration professionnelle et sociale des participants. De nature contraignante, ce projet pilote repose sur le principe "encourager et exiger".

La Suisse avait déjà accueilli deux groupes de réfugiés en provenance de Syrie avant le lancement du projet pilote: en septembre 2012, 36 Syriens de Homs qui avaient fui au Liban, puis, en mars 2013, 37 réfugiés irakiens dont la sécurité était sérieusement menacée en Syrie.

Plus de 3700 visas délivrés à la suite d’une procédure facilitée

Par ailleurs, la Suisse a, à l’automne 2013, accordé pendant près de trois mois des facilités de visa aux ressortissants syriens ayant des parents en Suisse. Les ambassades suisses des pays voisins de la Syrie ont alors délivré plus de 3700 visas à ce titre. 2947 bénéficiaires sont déjà entrés en Suisse. Si 2171 d’entre eux y ont déposé une demande d’asile, les autres ont généralement été admis à titre provisoire. En raison de la guerre civile, aucun Syrien n'est actuellement renvoyé dans son pays.

A noter également que la Suisse a, depuis l’éclatement du conflit, investi 85 millions de francs au titre de l’aide sur place.

vers le haut Dernière modification 27.06.2014

Contact

Contact / renseignements

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact