Augmentation du nombre de demandes d’asile : les autorités ouvrent des hébergements supplémentaires et renforcent les mesures à la frontière sud

Communiqués, SEM, 16.06.2015

Berne. Ces derniers jours, le Corps des gardes-frontière a intercepté un nombre exceptionnellement élevé de personnes à la frontière sud qui séjournaient sans autorisation en Suisse. De même, le centre d’enregistrement et de procédure de Chiasso a enregistré près de 350 nouveaux requérants d’asile durant le week-end dernier, ce qui provoque des goulots d’étranglement en matière d’hébergement. Le Secrétariat d’Etat aux migrations ainsi que les autorités cantonales et communales travaillent d’arrache-pied pour atténuer la situation au moyen de diverses mesures.

Le week-end dernier, un nombre inhabituellement élevé de personnes a franchi la frontière suisse au niveau du Tessin et déposé une demande d’asile au centre d’enregistrement et de procédure (CEP) de Chiasso. Cette hausse significative des demandes d’asile s’explique vraisemblablement par les nombreux débarquements recensés ces derniers temps dans le sud de l’Italie. Depuis la mi-mai déjà, le nombre de demandes d’asile est supérieur à la moyenne. Ce nombre a encore progressé au cours de la semaine passée, puisque pas moins de 1044 requérants d’asile ont demandé à être accueillis dans un hébergement fédéral. Si les requérants d’asile sont en majorité des personnes seules et des familles provenant d’Erythrée, on relève également une part de mineurs non accompagnés. Cette situation a provoqué des goulots d’étranglement dans les structures d’asile, notamment à Chiasso.

Davantage de places d’hébergement dans toute la Suisse

Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a immédiatement réagi et mis à disposition de nouvelles places d’hébergement en étroite collaboration avec les autorités cantonales et communales (police, responsables en matière de migration). Ainsi, outre le CEP de Chiasso (capacité de 134 lits) et les sites délocalisés de Losone et de Biasca (capacité totale de 220 lits), trois abris de la protection civile (Protezioni Civili di Chiesa, Stabio et Casa Giardino) pouvant accueillir près de 150 personnes supplémentaires ont été ouverts. Qui plus est, plusieurs dizaines de personnes ont été transférées dans d’autres CEP de la Confédération afin de désengorger les centres du Tessin. 160 places ont aussi récemment été ouvertes dans des abris de la protection civile en Suisse alémanique. Si nécessaire, ces mesures seront reconduites cette semaine.

La Confédération évalue actuellement si et comment d’autres hébergements temporaires doivent être ouverts ou agrandis dans d’autres cantons. L’accent est mis sur l’ouverture d’hébergements d’urgence autour des CEP de la Confédération et sur l’augmentation des capacités des centres d’hébergement temporaires existants, comme celui de Perreux (NE).

Priorités pour le traitement des demandes

Le SEM continue à appliquer de manière systématique sa stratégie de traitement. Les procédures Dublin, les demandes déposées par des personnes provenant d’Etats sûrs ou d’Etats pour lesquels le taux de protection est très faible restent donc prioritaires. Compte tenu des dernières évolutions, les auditions d’asile de ressortissants érythréens, à l’exception des priorités prévues par la loi, doivent être reportées jusqu’à nouvel ordre.

Le Corps des gardes-frontière a également pris des mesures pour faire face à la situation en déplaçant vers la frontière sud des collaborateurs d’autres régions, renforçant ainsi les engagements de renfort déjà en place.

Au début de l’année, le SEM avait tablé sur 29 000 demandes d’asile avec une fourchette de variation de plus ou moins 2500 demandes pour l’ensemble de l’année 2015 et annoncé cet ordre de grandeur aux cantons. En raison des multiples foyers de crises persistants à travers le monde et de l’augmentation du nombre de débarquements dans le sud de l’Italie, il n’est pas exclu que les demandes d’asile poursuivent leur progression. Aussi le SEM réexaminera-t-il la situation au cours des prochains mois en se fondant sur l’évolution des événements.

vers le haut Dernière modification 16.06.2015

Contact

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact