Le Conseil fédéral examine des mesures pour renforcer l’aide aux victimes du conflit syrien

Mots-clés: Asile

Communiqués, Le Conseil fédéral, 14.01.2015

Berne. Le Conseil fédéral suit la situation des réfugiés du conflit syrien avec préoccupation. Il considère que la Suisse doit maintenir à un niveau élevé l’aide qu’elle apporte aux victimes du conflit. Il a donc chargé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Département fédéral de justice et police (DFJP) de préparer des propositions pour renforcer cette aide dans la durée.

En raison de la guerre civile qui dure depuis bientôt quatre ans, quelque 15,5 millions de personnes dans la région sont dépendantes d’une aide d’urgence, plus de 12 millions d’entre elles en Syrie même. De nombreux habitants ont pris la fuite et les pays voisins de la Syrie accueillent déjà 3,3 millions de réfugiés, dont près de 40 % sont des enfants de moins de douze ans. Les capacités d’accueil des pays limitrophes touchent à leurs limites. La communauté internationale ne peut se soustraire à l’obligation d’apporter une aide pour protéger les personnes chassées de chez elles et pour soulager les pays voisins de la Syrie.

Aide sur place

Dans cette catastrophe humanitaire, le Conseil fédéral estime qu’il demeure urgent d’apporter une aide sur place. La Suisse soutient déjà de nombreux projets et programmes d’aide dans la région, afin d’améliorer la situation des victimes du conflit.

L’aide humanitaire fournie par la Suisse est destinée aux personnes se trouvant encore en Syrie et aux réfugiés dans les pays voisins. Depuis 2011, le Conseil fédéral a débloqué environ 128 millions de francs pour des mesures d’aide sur place. Avec ces montants, la Suisse soutient diverses organisations internationales et mène ses propres projets.

Le Conseil fédéral considère que l’aide pour cette région en crise doit être maintenue à un niveau élevé, voire même renforcée. Il a donc chargé le Département fédéral des affaires étrangères d’examiner, d’ici à la fin de février, dans quelle mesure l’aide sur place peut être renforcée par une réallocation des moyens disponibles.

Accueil de réfugiés

Depuis le début de la guerre en 2011, près de 9000 ressortissants syriens nécessitant une protection sont arrivés en Suisse. En septembre 2013, le Conseil fédéral a décidé d’accueillir 500 réfugiés particulièrement vulnérables provenant de la région en crise dans le cadre d’un projet pilote. À ce jour, 168 d’entre elles étaient déjà arrivées et un groupe de 25 personnes est attendu prochainement dans le canton de Genève. Toujours en septembre 2013, le Conseil fédéral a décidé que les ressortissants syriens ayant de la famille en Suisse bénéficieraient de facilités pour l’octroi d’un visa de visite. Environ 4600 visas ont été délivrés suite à cette mesure.

Le Conseil fédéral a chargé le DFJP d’examiner dans quelle mesure et à quelles conditions un plus grand nombre de réfugiés de la région en crise pourraient trouver protection en Suisse. Le Conseil fédéral a reçu un mandat en ce sens par le Parlement, qui a adopté un postulat (14.3290) de la Commission des institutions politiques du Conseil national. Le DFJP va maintenant examiner en détail différentes options. Le travail se fera en étroite collaboration avec les cantons et, dans la mesure des possibilités, en coordination avec d’autres États européens.

vers le haut Dernière modification 14.01.2015

Contact

Contact / renseignements

Agnès Schenker Service d'information DFJP
T
+41 58 462 40 05
Contact
Léa Wertheimer Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 93 90
Contact
Jean-Marc Crevoisier Information DFAE
T
+41 79 763 84 10
Contact

Département responsable

Département fédéral de justice et police
T
+41 58 462 21 11
Contact
Département fédéral des affaires étrangères
T
+41 58 462 21 11
Contact

Carte

Département fédéral de justice et police

Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne

Palais fédéral ouest, Berne

Indiquer sur la carte