Reproches à l’encontre de l’entreprise de sécurité : le SEM va lancer une enquête externe

Communiqués, SEM, 23.01.2016

Berne. Le Secrétariat d’Etat aux migrations va charger un organe externe d’enquêter sur les reproches formulés par la Sonntagszeitung dans le reportage d’un journaliste infiltré dans le centre d’enregistrement et de procédure (CEP) de Kreuzlingen. Il informera le public du résultat de cette enquête.

La Sonntagszeitung a publié le week-end dernier le reportage d’un journaliste allemand entré incognito au CEP de Kreuzlingen. Ce reportage contient de graves allégations à l’encontre du CEP et d’une entreprise de sécurité externe qui opère sur place.

Aussitôt ce reportage publié, le SEM a commencé à établir les faits concernant les allégations formulées. A cet effet, dès le lendemain de la publication, le secrétaire d’Etat Mario Gattiker a notamment écrit à la rédaction en chef du journal et demandé à s’entretenir avec le journaliste. Le SEM regrette que l’échange demandé n’ait pas encore eu lieu.

Une enquête indépendante sur les faits reprochés

Le Secrétariat d’Etat aux migrations met tout en œuvre pour que les requérants d’asile sous sa responsabilité soient traités de manière équitable et respectueuse. Il ne tolère aucune violence à leur encontre. Si le SEM dispose d’informations relatives à des incidents sérieux s’étant produits dans un centre, il entreprend immédiatement, avec le concours de l’organisation partenaire concernée, les démarches nécessaires pour que les faits soient vérifiés de manière minutieuse et approfondie. Il doit en aller de même dans le cas présent.

En conséquence, le SEM a décidé d’étendre les vérifications et en chargera un organe externe indépendant. Il communiquera en toute transparence les résultats de l’enquête en temps utile.

Dans l’intervalle, le SEM a constaté que certaines des allégations formulées étaient dépourvues de tout fondement. Ainsi, d’après le journaliste :

  • il y a trop peu d’encadrement et d’animation pour les enfants. Le SEM réfute catégoriquement cette affirmation. Des investigations internes montrent qu’un vaste programme d’occupation a été mis en place à l’intention des enfants et des adolescents. Il y a par exemple des activités de musique, de peinture et de bricolage, ainsi que la possibilité de jouer au football.
  • le centre ne dispose d’aucun local de prière. Le CEP Kreuzlingen est doté d’une salle de recueillement ouverte à tous les requérants d’asile, quelle que soit leur religion. Il peut cependant arriver que cette pièce doive être utilisée comme chambre à coucher en cas de manque de places d’hébergement.

Le journaliste critique en outre le fait que les requérants d’asile doivent subir une fouille. Le SEM précise que cette mesure sert uniquement à garantir la sécurité au sein du CEP. La fouille permet d’éviter que des requérants fassent entrer dans le centre des objets dangereux, des boissons alcooliques et des stupéfiants. Lorsqu’ils arrivent au CEP, les requérants sont informés, y compris par écrit dans leur langue maternelle, qu’ils peuvent faire l’objet d’une fouille.

vers le haut Dernière modification 23.01.2016

Contact

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact