Étrangers : statistiques du 2e trimestre 2016

Communiqués, SEM, 28.07.2016

Berne. Au premier semestre 2016, l’immigration nette en Suisse a reculé comparativement à la même période de l’année précédente : à la fin du mois de juin, le solde migratoire s’élevait à environ 29 000 personnes, soit une diminution de plus de 17 % par rapport à fin juin 2015. Si l’immigration a continué de diminuer, l’émigration a pour sa part augmenté pour la même période.

Entre début janvier et fin juin 2016, l’immigration dans la population résidante permanente de nationalité étrangère a diminué de 6,1 % par rapport à la même période de l’année précédente. En parallèle, l’émigration a augmenté de 7,7 %. Ainsi, le solde migratoire a été de 28 990 personnes (- 17,5 % par rapport au premier semestre 2015). Il a reculé tant pour les ressortissants d’États membres de l’UE-28 ou de l’AELE (- 21,5 %) que pour ceux provenant d’État tiers (- 8,3 %).

70 427 ressortissants d’États membres de l’UE-28 ou de l’AELE ont immigré en Suisse afin d’y travailler. Ce chiffre inclut à la fois les étrangers résidant en permanence dans notre pays et ceux qui y résident de manière non permanente. Il représente une baisse de 7,4 % par rapport à l’année précédente.

Toujours pendant la même période, 20 820 personnes sont entrées en Suisse dans le cadre d’un regroupement familial (− 3,4 % par rapport au deuxième semestre 2015), dont 22 % étaient membres de la famille d’un Suisse ou d’une Suissesse.

À la fin du mois de juin 2016, 2 011 905 étrangers vivaient en Suisse, parmi lesquels 1 377 567 étaient ressortissants d’un État membre de l’UE-28 ou de l’AELE et 634 338 citoyens d’un État tiers. En d’autres termes, 68 % de la population résidante permanente de nationalité étrangère provenaient d’États membres de l’UE-28 ou de l’AELE.

Fin des dispositions transitoires applicables aux ressortissants bulgares et roumains

Depuis le 1er juin 2016, les ressortissants bulgares et roumains (UE-2) ne sont plus soumis aux dispositions transitoires relatives à l’accès au marché du travail. Pendant la dernière période de contingentement qui a duré du 1er juin 2015 au 31 mai 2016, les contingents d’autorisations de séjour durables ont été utilisés à hauteur de 76 % et les contingents d’autorisations de courte durée à 62 %. Fin juin 2016, 19 349 citoyens de l’UE-2 résidaient en Suisse à titre permanent ; ils constituaient 1 % de la population étrangère résidant en Suisse.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

Nouvelles

vers le haut Dernière modification 28.07.2016

Contact

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact