La Suisse contribue au Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique

Communiqués, Le Conseil fédéral, 31.08.2016

Berne. Le Conseil fédéral a approuvé la contribution de la Suisse au Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique. Ce fonds a été lancé lors du Sommet de La Valette sur la migration, en novembre 2015, où un cadre de coopération dans les différents domaines de la migration entre pays européens et africains a été adopté. La Suisse versera cinq millions de francs dans ce fonds afin de participer activement à l’effort commun européen pour répondre aux causes profondes de la migration en Afrique et mieux protéger les migrantes et les migrants.

Lors du Sommet de La Valette sur la migration, un plan d’action a été adopté par les pays participants qui vise à répondre dans une approche solidaire aux enjeux de la migration entre l’Afrique et l’Europe. Diverses raisons poussent à la migration, parmi lesquelles figurent les conflits, l'instabilité politique et économique, les violations des droits de l’homme et la pauvreté. Le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique permet de mettre en œuvre le plan d’action de La Valette dans les pays d’Afrique les plus affectés par la situation migratoire.

La plupart des mesures du plan d’action seront mises en œuvre par les programmes existants. Pour les mesures les plus urgentes, l’Union européenne (UE) a créé un nouveau fonds fiduciaire. Pourvu de 1,8 milliard d'euros, le fonds se focalise sur les principales régions de provenance des migrants et des réfugiés d’Afrique vers l’Europe et la Suisse, c’est-à-dire les régions du Sahel, de la Corne de l’Afrique et de l’Afrique du Nord. Son objectif est de renforcer la stabilité régionale afin de répondre principalement aux causes profondes de la migration irrégulière et des déplacements forcés, ainsi que faciliter la gestion de la migration.

La contribution de la Suisse permet de renforcer la collaboration et de mettre en place une approche collective afin de traiter les origines de la migration irrégulière dans les pays d’origine et de transit. La Suisse pourra participer aux processus décisionnels qui déterminent quels projets seront soutenus par le fonds et compléter par ce biais l’assistance et les projets qu’elle mène déjà dans la région. 

vers le haut Dernière modification 31.08.2016

Contact

Contact / renseignements

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact

Département responsable

Département fédéral de justice et police
T
+41 58 462 21 11
Contact

Carte

Département fédéral de justice et police

Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne

Palais fédéral ouest, Berne

Indiquer sur la carte