Le Conseil fédéral adopte le rapport 2016 sur la politique migratoire extérieure

Communiqués, Le Conseil fédéral, 16.06.2017

Le Conseil fédéral a adopté, lors de sa séance du 16 juin 2017, son rapport 2016 sur les activités concernant la politique migratoire extérieure de la Suisse. L’année sous revue a été marquée par les conflits armés qui persistent en Syrie et en Irak et la situation difficile des personnes réfugiées dans les pays voisins, ainsi que par le contexte délicat de la Corne de l’Afrique. En 2016, la Suisse s’est fortement engagée en faveur de solutions durables dans les régions en crise. Son engagement s’est manifesté notamment par une aide humanitaire sur le terrain, des programmes de protection, et la promotion des droits de l’homme et de la paix. Au niveau multilatéral, une déclaration politique visant à protéger les réfugiés et les migrants a pu être adoptée lors du sommet de l’ONU consacré aux réfugiés et aux migrants.

Compte tenu de la situation en matière de réfugiés dans les États voisins de la Syrie et dans la Corne de l’Afrique, la Suisse a continué, au cours de l’année sous revue, d’apporter son aide sur place. En 2016, elle s’est aussi engagée par des programmes visant à renforcer la protection des réfugiés et des migrants dans leurs régions de provenance. Elle s’est attelée à la mise en place de structures migratoires en Afrique du Nord et de l’Ouest et a déployé, dans le cadre de ses partenariats migratoires avec les pays des Balkans occidentaux, le Nigéria et la Tunisie, des activités visant à renforcer les institutions nationales de ces pays. Elle a en outre participé à des mesures préventives contre les déplacements forcés dus à des conflits, à des violations des droits de l’homme, aux conséquences des changements climatiques et à la pauvreté.

En coopération avec l’Union européenne (UE), la Suisse s’est engagée dans différents dialogues régionaux et, sur le plan mondial, en faveur de modèles coopératifs en matière migratoire. Une répartition équitable au sein de l’Europe des personnes en quête de protection étant aussi dans son intérêt, la Suisse participe sur une base volontaire aux programmes de relocalisation de l’UE. En décembre 2016, le Conseil fédéral a décidé que la Suisse allait accueillir sur deux ans 2000 personnes particulièrement vulnérables supplémentaires en provenance de Syrie.

Gestion globale de la migration

Face à l’actualité des questions migratoires, les chefs d’État et de gouvernement réunis en septembre 2016 au sommet de l’ONU consacré aux réfugiés et aux migrants ont posé les jalons du développement de la gestion globale de la migration. Il est ainsi prévu d’élaborer et d’adopter deux pactes mondiaux, l’un sur la migration et l’autre sur les réfugiés. La Suisse s’engage avec force dans la mise en œuvre des décisions du sommet de l’ONU, notamment dans l’élaboration du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières – un processus que la Suisse va soutenir avec son ambassadeur auprès de l’ONU à New York.

vers le haut Dernière modification 16.06.2017

Contact

Contact / renseignements

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact
Service d'information DFAE
T
+41 58 462 31 53
Contact

Département responsable

Département fédéral de justice et police
T
+41 58 462 21 11
Contact
Département fédéral des affaires étrangères
T
+41 58 462 21 11
Contact

Carte

Département fédéral de justice et police

Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne

Palais fédéral ouest, Berne

Indiquer sur la carte