Statistique des étrangers : l’immigration en provenance de l’UE/AELE continue de fléchir au 3e trimestre 2018

Communiqués, SEM, 26.10.2018

Entre début janvier et fin septembre 2018, le solde migratoire des ressortissants de l’UE ou de l’AELE a une nouvelle fois diminué comparativement à la même période de l’année dernière (− 3,0 %). En parallèle, le solde migratoire global a quant à lui légèrement augmenté (+ 0,7 %) en raison de corrections liées à l’exploitation des registres. Il a été d’environ 37 100 personnes pour les trois premiers trimestres de l’année. Fin septembre 2018, près de 2 075 400 étrangers vivaient en Suisse. Plus de deux tiers de la population résidante permanente de nationalité étrangère est issue d’États membres de l’UE ou de l’AELE.

Le solde migratoire des ressortissants de l’UE ou de l’AELE fléchit continuellement depuis 2013. Fin septembre 2018, il avait une nouvelle fois reculé de 3,0 % (- 647 personnes), passant à 6276 personnes. Au 3e trimestre, l’immigration nette de ressortissants de l’UE ou de l’AELE a diminué de près de deux tiers (- 63,6 %) par rapport à 2008, année où elle avait atteint son niveau le plus élevé.

Entre début janvier et fin septembre 2018, l’immigration comptabilisée dans la population résidante permanente a globalement augmenté de 1,0 % comparativement à la même période de l’année dernière (+1057 personnes). L’émigration a elle aussi progressé (+ 2,8 % ; +1696 personnes). S’agissant des ressortissants d’États tiers, l’immigration et l’émigration sont restées pratiquement au même niveau qu’au cours de la même période de l’année précédente. Le solde migratoire des ressortissants d’États tiers a néanmoins progressé de 6,0 % (+ 918 personnes) en raison de corrections liées à l’exploitation des registres (par exemple, réactivation du séjour à la suite d’un départ enregistré automatiquement). En définitive, la population résidante permanente a ainsi connu un solde migratoire légèrement supérieur à celui enregistré au cours des neuf premiers mois de 2017 (+ 0,7 %). Depuis le début de l’année, 102 362 immigrants sont venus s’ajouter à la population résidante permanente de nationalité étrangère, tandis que 61 831 émigrants l’ont quittée.

Entre début janvier et fin septembre 2018, 103 893 ressortissants de l’UE ou de l’AELE ont immigré en Suisse pour y prendre un emploi, rejoignant ainsi la population résidante, permanente ou non, de nationalité étrangère, soit une hausse de 1,1 % (+ 1155 personnes) par rapport à la même période de l’année dernière.

Durant les trois premiers trimestres de cette année, 31 971 personnes ont immigré dans notre pays dans le cadre d’un regroupement familial (+ 0,8 % comparé à la même période de l’année précédente). 19,4 % d’entre elles étaient membres de la famille d’un Suisse.

Fin septembre 2018, 2 075 437 étrangers vivaient en Suisse, dont 1 419 165 citoyens de l’UE ou de l’AELE et 656 272 ressortissants d’États tiers.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

Nouvelles

vers le haut Dernière modification 26.10.2018

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact