Protection dans la région

La grande majorité des réfugiés à travers le monde se trouvent en Afrique, en Amérique latine, en Asie ainsi qu’au Proche-Orient et au Moyen-Orient, souvent dans les pays en voie de développement, dont les capacités sont insuffisantes pour accueillir un grand nombre de réfugiés et leur accorder une protection efficace. Un grand nombre de réfugiés et de personnes à protéger sont ainsi contraints de gagner des régions ou des pays d’accueil. Face à cette réalité, la Suisse a décidé de lancer des programmes de protection des migrants dans sur place. Ces programmes font partie du programme "Protection in the Region" (PiR) adopté en 2007 par le plénum du groupe de travail interdépartemental Migration.

Objectifs

L’engagement de la Suisse à travers cet outil de politique extérieure doit contribuer à trouver une aide efficace et rapide en faveur des réfugiés dans leurs régions de provenance. Il s’agit dès lors de soutenir les pays de premier accueil afin qu’ils garantissent à ces personnes la protection nécessaire. Le but est de freiner la migration irrégulière, au cours de laquelle les migrants sont exposés à des risques importants, et de réduire le nombre de demandes d’asile déposées en Suisse.

Mesures

Différentes mesures sont prévues pour atteindre ces objectifs : il s’agit par exemple de soutenir les autorités nationales dans la mise en place d’une procédure d’asile efficace et équitable en vue d’améliorer les conditions de vie des réfugiés. L’accent est aussi mis sur la recherche de solutions durables : retour volontaire facilité dans le pays d’origine, encouragement d’une intégration durable dans le pays de premier accueil et accueil de groupes de réfugiés dans des Etats tiers (réinstallation ; actuellement en faveur de la Syrie).

Mise en œuvre

Le programme de protection dans la région est actuellement mis en œuvre dans deux régions : dans la Corne de l’Afrique et au Yémen, où il constitue un pilier important de la stratégie 2013-2016 de la Suisse pour la Corne de l’Afrique, et en Jordanie, au Liban, en Turquie et en Syrie, dans le contexte du conflit syrien.

Stratégie pangouvernementale

La mise au point ainsi que la concrétisation du modèle suisse de la protection dans la région se fonde sur une stratégie pangouvernementale, c’est-à-dire sur une coordination et une coopération interdépartementales associant toutes les unités de l’administration fédérale concernées par la politique migratoire (whole-of-government approach).

Les acteurs engagés dans cette démarche sont, notamment, le Secrétariat d’Etat aux migrations, de même que la Direction politique (Division Sécurité humaine) et la Direction du développement et de la coopération du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Documentation

Corne de l’Afrique

Moyen-Orient

vers le haut Dernière modification 25.07.2016