La Suisse et l’Autriche s’accordent sur un plan d’action contre la migration irrégulière

Berne, 28.09.2022 - La Suisse et l’Autriche vont renforcer leur coopération pour combattre efficacement la migration irrégulière. À l’occasion d’une rencontre de travail, le 28 septembre 2022 à Zurich, le ministre autrichien de l’intérieur Gerhard Karner et la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter se sont accordés sur un plan d’action qui prévoit des initiatives politiques communes au niveau européen et une collaboration bilatérale plus étroite.

La migration irrégulière a fortement augmenté ces derniers mois, en particulier via la route des Balkans. L'Autriche et la Suisse se sont accordées sur une démarche commune pour contrer cette évolution. Le plan d'action adopté par le ministre autrichien de l'intérieur Gerhard Karner et la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter prévoit des initiatives politiques communes aux niveaux bilatéral et international, ainsi que des mesures bilatérales de police des frontières.

Lettre à la Commission européenne

Les initiatives communes en matière de politique migratoire au niveau européen constituent le volet central de ce plan d'action. L'Autriche et la Suisse, de concert avec l'Allemagne, la Croatie et la Slovénie, entendent intervenir auprès de la Commission européenne pour que les États des Balkans occidentaux adaptent leur politique en matière de visas. L'objectif est d'empêcher qu'une pratique libérale dans la délivrance des visas n'alimente la migration irrégulière sur la route des Balkans.

L'Autriche et la Suisse s'engagent par ailleurs pour une refonte du système européen de l'asile et des migrations et pour une réforme rapide du Code frontières Schengen afin notamment d'endiguer les migrations secondaires. Le plan d'action prévoit également un engagement commun pour des procédures de retour effectives.

Patrouilles communes pour lutter contre les passeurs

Parmi les mesures de police des frontières convenues figurent, entre autres, un renforcement des recherches et des interventions transfrontalières pour lutter contre les passeurs et le trafic de migrants. Des patrouilles communes seront en outre déployées dans le trafic ferroviaire transfrontalier. Côté suisse, ces mesures seront du ressort des autorités cantonales et de l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF). La désignation d'officiers de liaison notamment doit aussi permettre de renforcer la communication.

La Suisse et l'Autriche vont à présent évaluer, pour la fin de l'année, la mise en œuvre du plan d'action et proposer, le cas échéant, d'autres mesures.


Adresse pour l'envoi de questions

Service de communication DFJP, T +41 58 462 18 18



Auteur

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Secrétariat d’Etat aux migrations
https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home.html

Dernière modification 17.12.2021

Début de la page

S’abonner aux communiqués

https://www.sem.admin.ch/content/sem/fr/home/sem/medien/mm.msg-id-90515.html