La Suisse et la Géorgie concluent un partenariat migratoire

Berne, 11.05.2022 - Le 11 mai 2022, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter s’est rendue en Géorgie pour une visite officielle. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) et le ministre géorgien de la justice, Rati Bregadze, ont signé à Tbilissi un mémorandum d’entente en vue de l’établissement d’un partenariat migratoire. Par ailleurs la conseillère fédérale a effectué une visite de courtoisie auprès du ministre de l’intérieur, Vakhtang Gomelauri.

En signant ce mémorandum, la Suisse et la Géorgie ont confirmé leur volonté d'institutionnaliser leur coopération dans le domaine migratoire. La cheffe du Département fédéral de justice et police s'est félicitée des excellentes relations qu'entretiennent les deux États dans ce domaine. « Ce protocole d'entente confirme l'intérêt de la Suisse et de la Géorgie à approfondir leur coopération dans le domaine de la migration et à trouver des solutions constructives aux défis de la migration », a déclaré Karin Keller-Sutter. La Géorgie est le septième pays avec lequel la Suisse conclut un partenariat migratoire. Des experts des deux pays vont bientôt se retrouver en Suisse pour une première rencontre technique, afin de discuter de thèmes concrets pour le partenariat migratoire.

Le mémorandum d'entente met l'accent sur des solutions durables : il est prévu d'établir un processus de dialogue et de réflexion communs afin d'étendre la coopération dans un certain nombre de domaines, notamment la prévention de la migration irrégulière, la réadmission, la promotion de la migration régulière, ou encore les synergies entre migration et développement. Il constitue le cadre général pour tous les aspects de la coopération migratoire entre la Suisse et la Géorgie mais ne crée pas de nouveaux droits ou d'obligations juridiques.

La conseillère fédérale et le ministre de la justice ont également discuté de la guerre en Ukraine et de ses implications sur la politique migratoire de leurs pays respectifs. La cheffe du DFJP a informé son homologue que la Suisse avait accueilli près de 50 000 personnes d'Ukraine à ce jour. Elle a relevé que la Suisse soutenait les enquêtes internationales indépendantes sur d'éventuels crimes de guerre.

La conseillère fédérale a par ailleurs rendu une visite de courtoisie au ministre de l'intérieur Vakhtang Gomelauri. La coopération migratoire et la guerre en Ukraine ont également fait l'objet d'un échange de vues.

Relations bilatérales étroites

Au cours des dernières années, la Suisse et la Géorgie ont intensifié leurs échanges et renforcé leur collaboration en vue d'assurer une gestion efficace des migrations, notamment dans le domaine du retour. Depuis 2005, les deux pays sont liés par un accord de réadmission. En outre, un accord visant à faciliter la délivrance de visas est en vigueur depuis 2014 entre la Suisse et la Géorgie, dont une disposition libère entièrement les détenteurs de passeports diplomatiques de l'obligation de visa. En 2019, la collaboration bilatérale s'est encore renforcée avec la signature d'une déclaration conjointe sur la coopération dans le domaine migratoire.

La Suisse est active en Géorgie depuis de nombreuses années par le biais de son bureau de coopération régionale et manifeste son soutien notamment dans la coopération au développement économique. La promotion de la paix, notamment l'amélioration des conditions de vie de la population touchée par les conflits régionaux en Abkhazie et en Ossétie du Sud, est également au centre des activités de la Suisse dans la région. Depuis 2009, la Suisse y exerce un mandat de puissance protectrice et représente les intérêts diplomatiques de la Géorgie à Moscou et ceux de la Russie à Tbilissi.


Adresse pour l'envoi de questions

Service de communication DFJP, info@gs-ejpd.admin.ch, T +41 58 462 18 18



Auteur

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Dernière modification 06.06.2024

Début de la page

https://www.ejpd.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/mm.msg-id-88783.html