Les discussions sur l’emplacement des nouveaux centres fédéraux progressent

Mots-clés: Asile

Communiqués, SEM, 16.12.2014

Berne. La planification des emplacements des nouveaux centres fédéraux indispensables à la restructuration du domaine de l’asile est en bonne voie. Le groupe de travail Restructuration chargé de sa coordination a pris hier connaissance, avec satisfaction, des résultats déjà obtenus.

Lors de la deuxième conférence nationale sur l’asile, en mars de cette année, les représentants de la Confédération, des cantons, des villes et des communes avaient adopté à l’unanimité les lignes directrices de la restructuration du domaine de l’asile et décidé que la Confédération devrait gérer à l’avenir un centre de procédure et un maximum de trois centres de départ dans chacune des six régions géographiques qu’ils ont définies, pour un total de 5000 places d’hébergement. La restructuration du domaine de l’asile devra permettre de clore définitivement la majorité des procédures d’asile dans les centres de la Confédération, si bien que les cantons se verront attribuer moins de requérants d’asile qu’aujourd’hui.

Sur la base de leur déclaration commune, la Confédération et les cantons collaborent actuellement à l’élaboration d’un plan de définition des emplacements des centres fédéraux. A cette fin, la Confédération, les cantons, les villes et les communes œuvrent ensemble depuis plus de deux ans au sein du groupe de travail Restructuration dirigé par le conseiller d’Etat Hans-Jürg Käser et le directeur de l’Office fédéral des migrations (ODM), Mario Gattiker, en vue de préparer une procédure d’asile remodelée et accélérée. Hier, le groupe de travail, chargé de définir les futurs sites des centres fédéraux, a pu prendre connaissance des résultats provisoires de la planification des emplacements. Le groupe de travail a exprimé sa satisfaction que les discussions entre la Confédération, les cantons et les communes progressent bien et que tous les participants cautionnent l’objectif de restructurer en profondeur le domaine de l’asile en Suisse. « Nous voulons trouver des solutions durables dont la mise en œuvre dans les régions géographiques retenues puissent démarrer au plus vite », a précisé Monsieur Käser.

Le groupe de travail est satisfait de constater que les cantons et les communes, ainsi que quelques particuliers, ont soumis pour examen à la Confédération un nombre d’options d’emplacements beaucoup plus élevé que prévu. A ce jour, 94 ont déjà été évaluées, dont 28 seront encore soumises à un examen plus approfondi.

Dès lors, il faudra un peu plus de temps que prévu initialement pour mener à bien les expertises de droit de la construction, les études de faisabilité et les processus de décision politique concernant les différentes variantes. La Confédération et les cantons associent les communes des sites concernés à ces démarches et analysent minutieusement avec elles les options envisagées. Aussi la planification définitive des emplacements sur l’ensemble du territoire suisse n’est-elle pas encore disponible.

Le groupe de travail Restructuration est favorable à la démarche méticuleuse proposée par la Confédération et les cantons. Elle prend acte de la poursuite de l’évaluation des emplacements envisagés. Des données plus précises seront communiquées ces prochains mois à chaque fois que le concept géographique d’une région sera prêt. Cette démarche ne ralentit toutefois en rien la planification générale de la mise en œuvre de la restructuration du domaine de l’asile.

vers le haut Dernière modification 16.12.2014

Contact

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact

Roger Schneeberger, secrétaire général de la CCDJP

T +41 31 318 15 05

Contact

 
Magrith Hanselmann, secrétaire générale de la CDAS

T +41 31 320 29 95

Contact