Situation en matière d’asile : la Confédération ouvre de nouveaux hébergements et rencontre les experts des cantons

Communiqués, SEM, 24.09.2015

Berne. Depuis le mois de juin, la Suisse enregistre un nombre élevé de demandes d’asile. Jusqu’à présent, la Confédération et les cantons sont parvenus à enregistrer et à héberger tous les nouveaux requérants d’asile. La Suisse ne constitue pas un pays de destination privilégié des migrants qui arrivent en Europe occidentale par la route migratoire orientale. Compte tenu de la situation tendue en Europe, la Confédération et les cantons prennent néanmoins des mesures communes afin de garantir la capacité d’accueil du pays en cas de hausse importante et rapide des demandes d’asile. Dans ce cadre, les représentants de la Confédération ont rencontré aujourd’hui des spécialistes des cantons lors d’une séance d’échange d’informations.

Ces dernières semaines, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a enregistré un grand nombre de personnes demandant l’asile en Suisse, et les capacités d’hébergement de la Confédération sont épuisées. Parmi les pays voisins, l’Allemagne et l’Autriche sont particulièrement touchées par un fort afflux de migrants qui ont emprunté la route Turquie-Grèce-Balkans. Quant au flux migratoire qui passe par la Méditerranée centrale, il est à un niveau légèrement inférieur à celui de 2014. La Suisse ne constitue pas un pays de destination privilégié des migrants qui parviennent en Europe occidentale par le sud-est et les contrôles aux frontières mis en place par plusieurs pays européens n’ont jusqu’à présent que légèrement déplacé les flux migratoires vers la Suisse. Pour autant, la situation en Europe reste volatile et une modification de ces flux n’est pas exclue.

La Confédération met à disposition des places d’hébergement supplémentaires

La Confédération et les cantons renforcent préventivement leurs efforts pour assurer les capacités d’accueil de la Suisse en cas de hausse importante et rapide des demandes d’asile. L’objectif des mesures est de garantir que tous les requérants d’asile soient traités et hébergés dans le respect de la dignité humaine et d’assurer leur enregistrement et leur audition.

Depuis le printemps 2015 et en étroite collaboration avec les cantons et les communes, le SEM est déjà parvenu à rehausser sa capacité d’hébergement de près de 2300 places à 3050 places. Cette capacité doit être encore renforcée au cours des prochaines semaines, dans un premiers temps dans les centres d’asile temporaires existants de Menzingen (ZG), Perreux (NE), Les Rochats (VD) et Losone (TI). Au total, 258 places supplémentaires doivent y être mises à disposition à titre provisoire pour une durée de six à huit mois. Cette mesure n’entraîne pas de prolongation de la durée d’utilisation de ces installations. Le SEM évalue la possibilité de mettre rapidement en service des hébergements supplémentaires qui ne répondent pas forcément aux exigences usuelles en matière de taille et d’infrastructure. Par ailleurs, les cantons préparent des mesures afin de fournir les premiers soins aux requérants d’asile dans le cas où les structures des centres d’enregistrement et de procédure (CEP) viendraient à manquer temporairement de places.

Autres mesures

Le SEM maintient sa pratique consistant à traiter de manière prioritaire les cas Dublin et les demandes d’asile faiblement motivées déposées par des requérants provenant d’Etats libérés de l’obligation du visa et de pays pour lesquels le taux de reconnaissance est très faible (procédure en 48 heures et procédure "fast track"). Si les premiers entretiens et l’enregistrement des requérants d’asile en provenance d’Erythrée, de Syrie et d’Afghanistan ont été accélérés, les auditions et décisions concernant ces ressortissants sont en revanche reportées jusqu’à nouvel ordre, à l’exception des cas prioritaires prévus par la loi tels que les cas de mineurs non accompagnés. Par ailleurs, des interprètes supplémentaires ont été recrutés afin de garantir l’enregistrement rapide de tous les requérants dans les CEP.

En parallèle, le SEM a encore intensifié ses échanges avec le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), le Corps des gardes-frontière (Cgfr) et les organes cantonaux compétents afin de garantir une collaboration rapide et efficace. Le secrétaire d’Etat Mario Gattiker a reçu ce jour les spécialistes des autorités cantonales compétentes en matière de migration, les coordinateurs en matière d’asile et des représentants des villes et des communes pour un échange d’informations sur les mesures de la Confédération et l’état d’avancement de la planification prévisionnelle.

Le DDPS se tient prêt à offrir services et matériel en cas de besoin. En concertation avec le SEM, il participe à l’extension et au maintien des hébergements existants ainsi qu’à la mise à disposition de nouveaux hébergements.

vers le haut Dernière modification 24.09.2015

Contact

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact