Asile : statistiques du troisième trimestre 2015

Communiqués, SEM, 16.10.2015

Berne. Durant la période qui s’étend de début juillet à fin septembre 2015, la Suisse a reçu 12 339 demandes d’asile. Dans le même temps, plus de 400 000 demandes ont été enregistrées dans les Etats membres de l’UE ou de l’AELE ; l’Europe toute entière a ainsi été confrontée aux plus grands mouvements migratoires qu’elle ait connus depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le nombre de demandes va probablement diminuer à partir de novembre sous l’influence de l’évolution saisonnière des conditions météorologiques. La situation générale n’en demeure pas moins préoccupante tant sur le plan européen qu’au niveau suisse.

En septembre, la Suisse a enregistré 4544 nouvelles demandes d’asile, soit 645 de plus qu’en août. Comparativement au mois d’août, cependant, le nombre de requérants d’asile en provenance d’Erythrée a diminué de 14 % pour s’établir à 1387 unités. De janvier à septembre 2015, 24 212 personnes ont ainsi déposé une demande d’asile dans notre pays, ce qui représente une hausse de 34 % par rapport aux neuf premiers mois de l’année précédente.

Au troisième trimestre 2015, les principaux pays de provenance des requérants d’asile ont été l’Erythrée (avec 5127 demandes), la Syrie (avec 1556 demandes) et l’Afghanistan (avec 1373 demandes). Des augmentations de plus de 100 demandes d’asile ont par ailleurs été observées pour les pays de provenance suivants : l’Irak, avec 595 demandes (+488), l’Albanie, avec 241 demandes (+152) et le Soudan, avec 177 demandes (+122).

La situation en Europe

Au troisième trimestre 2015, le nombre de migrants ayant gagné l’Europe par la Méditerranée centrale est resté stable par rapport au trimestre précédent : près de 62 000 personnes ont débarqué dans le sud de l’Italie : c’est 1500 de plus qu’au deuxième trimestre 2015. Si l’on sait que beaucoup de migrants utilisent la route migratoire qui part de Turquie à destination de l’Allemagne, en passant par la Méditerranée orientale puis par la Grèce, la Macédoine, la Serbie, la Croatie, la Hongrie et l’Autriche, on ne connaît pas leur nombre exact. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés estime que 330 000 personnes environ seraient arrivées en Grèce au troisième trimestre 2015.

Durant le même trimestre, la Suisse a été comparativement peu touchée par le mouvement migratoire qui va des Balkans vers l’Europe centrale et septentrionale. Pour majorité, en effet, les requérants d’asile enregistrés en Suisse ont pris l’itinéraire qui passe par la Méditerranée centrale. En fin de troisième trimestre, cependant, la situation a évolué. En septembre, en effet, la majorité des requérants d’asile arrivés en Suisse avaient emprunté la route des Balkans.

De début juillet à fin septembre 2015, 7079 demandes d’asile ont été réglées en première instance, soit 315 de plus (+5 % environ) qu’au deuxième trimestre 2015 et 750 de plus (+12 %) qu’à la même période de l’année précédente (6329 cas réglés). Fin septembre, 20 973 demandes d’asile étaient en suspens en première instance, soit 5705 de plus qu’au trimestre précédent (+37 %).

Au troisième trimestre 2015, 2106 personnes ont quitté la Suisse ou pu être rapatriées, soit 2 % de plus qu’au deuxième trimestre (2074). Parmi elles, 501 ont été transférées vers l’Etat Dublin compétent dans le cadre d’une procédure Dublin.

Infos complémentaires

Documents

Dossier

vers le haut Dernière modification 16.10.2015

Contact

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact