Asile : statistiques de janvier 2017

Communiqués, SEM, 14.02.2017

Berne. En janvier 2017, 1588 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 178 de moins qu’en décembre 2016 (-10,1 %). Le nombre de nouvelles demandes a diminué de plus de moitié par rapport au mois de janvier de l’année dernière (-56,1 %).

La baisse de 56,1 % du nombre de demandes d’asile par rapport à janvier 2016 est principalement liée à la quasi-fermeture de la route migratoire des Balkans en mars dernier.

Au mois de janvier 2017, les principaux pays de provenance des requérants arrivés en Suisse ont été l’Érythrée avec 335 demandes, soit 85 de moins qu’en décembre 2016, la Syrie (113 demandes ; -47), la Guinée (120 ; +26), l’Afghanistan (99 demandes ; +14), le Sri Lanka (79 demandes ; +11) et la Somalie (70 demandes ; +4).

Le Secrétariat d’État aux migrations a traité 2625 demandes d’asile en première instance en janvier. Parmi elles, 680 ont abouti à une décision de non-entrée en matière sur la base de l’accord de Dublin, 533 à l’octroi de l’asile et 674 à l’admission provisoire. Par rapport au mois précédent, le nombre de cas en suspens en première instance a baissé de 888 unités.

Le même mois, 568 personnes ont quitté la Suisse sous le contrôle des autorités. Notre pays a demandé la prise en charge de 764 requérants à d’autres États Dublin, et 201 ont été transférés dans l’État compétent. La Suisse a, quant à elle, reçu 476 demandes de prise en charge émanant d’autres États Dublin, et 62 personnes ont été transférées dans notre pays.

Programmes de réinstallation et de relocalisation

Au cours du mois de janvier, 91 réfugiés ont été accueillis dans le cadre du programme de réinstallation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Ce programme est destiné à des personnes particulièrement vulnérables qui se trouvent dans les pays voisins de la Syrie et auxquelles le HCR a reconnu le statut de réfugié.

En janvier, dans le cadre du programme de relocalisation de l’Union européenne, 50 personnes en provenance de Grèce sont arrivées en Suisse. La relocalisation consiste à transférer vers un autre État européen des demandeurs d’asile qui ont déjà été enregistrés en Italie ou en Grèce, deux États Dublin confrontés à des pics de demandes à la frontière extérieure de l'espace Schengen. À ce jour, ce programme a permis le transfert de 418 personnes en Suisse.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

vers le haut Dernière modification 14.02.2017

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact