Etrangers : statistiques du 1er trimestre 2017

Communiqués, SEM, 27.04.2017

Au premier trimestre 2017, l’immigration nette en Suisse a reculé par rapport à la même période de 2016. Le solde migratoire s’est élevé à 14 635 personnes, en diminution de 2,6 % par rapport au premier trimestre 2016. 68 % de la population résidante permanente de nationalité étrangère proviennent d’Etats membres de l’UE ou de l’AELE.

Entre début janvier et fin mars 2017, l’immigration dans la population résidante permanente de nationalité étrangère a diminué de 3,4 % par rapport à la même période de l’année précédente. En parallèle, l’émigration a diminué de 4,6 %. Ainsi, le solde migratoire a été de 14 635 personnes (− 2,6 % par rapport au premier trimestre 2016). Il a reculé pour les ressortissants d’Etats membres de l’UE et de l’AELE de plus de 13 % pour s’établir à 8556 personnes. Il s’agit du niveau le plus bas depuis dix ans. Pour les ressortissants d’Etat tiers le solde migratoire a augmenté de 17,4 %.

33 004 ressortissants d’Etats membres de l’UE et de l’AELE ont immigré en Suisse afin d’y prendre un emploi, ce qui représente une hausse de 1 % par rapport à fin mars 2016. Ce chiffre inclut à la fois les étrangers résidant dans notre pays de manière permanente et les titulaires de permis de séjour temporaire.

Toujours pendant la même période, 10 434 personnes sont entrées en Suisse dans le cadre d’un regroupement familial (− 4,1 % par rapport au premier trimestre 2016), dont 21,3 % étaient membres de la famille d’un Suisse ou d’une Suissesse.

A la fin du mois de mars 2017, 2 037 955 étrangers vivaient en Suisse, parmi lesquels 1 395 523 étaient ressortissants d’un Etat membre de l’UE ou de l’AELE et 642 432 citoyens d’un Etat tiers.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

vers le haut Dernière modification 27.04.2017

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact