Étrangers : statistiques du 1er semestre 2017

Communiqués, SEM, 17.07.2017

Au premier semestre 2017, l’immigration nette en Suisse a une nouvelle fois reculé : entre début janvier et fin juin 2017, le solde migratoire a été de 25 526 personnes, soit une diminution d’environ 12 % par rapport à la même période de l’année dernière. Pour les seuls ressortissants d’États membres de l’UE ou de l’AELE, cette baisse a même été de 21,5 %. Fin juin 2017, un peu plus de 2 millions d’étrangers vivaient en Suisse. Les citoyens de l’UE ou de l’AELE représentent alors 68 % de la population résidante permanente de nationalité étrangère.

Entre début janvier et fin juin 2017, l’immigration dans la population résidante permanente de nationalité étrangère a diminué de 6,0 % (-4069 personnes) par rapport à la même période de l’année précédente. Cette baisse concerne tant les personnes en provenance de l’UE ou de l’AELE (−7,6 %) que celles issues d’États tiers (−2,2 %). Pendant la même période, 35 411 ressortissants étrangers ont quitté la Suisse, soit 2,3 % (−837 personnes) de moins qu’au 1er semestre 2016. Ainsi, le solde migratoire a été de 25 526 personnes, en baisse de 12 % (−3464 personnes) par rapport au premier semestre 2016. Ce recul a été particulièrement marqué pour les ressortissants d’États membres de l’UE ou de l’AELE, leur solde migratoire ayant décru de plus d’un cinquième (−21,5 % ; −4107 personnes). Pour ce seul groupe, le solde migratoire s’est élevé à 6477 personnes, chiffre le plus bas depuis le deuxième trimestre 2005.

La moitié des 2 042 132 étrangers qui vivaient en Suisse fin juin 2017 (population résidante permanente de nationalité étrangère) étaient originaires d’Italie (15,6 %), d’Allemagne (14,9 %), du Portugal (13,2 %) ou de France (6,3 %).

Durant le 1er semestre 2017, 69 159 ressortissants de l’UE ou de l’AELE ont immigré en Suisse pour y travailler (population résidante permanente et non permanente de nationalité étrangère). Ce chiffre traduit une baisse de 1,8 % (–1268 personnes) par rapport à la même période de l’année précédente.

Toujours entre janvier et juin 2017, le nombre de personnes venues en Suisse au titre du regroupement familial a reculé de 7,7 % (−1598 personnes) ; cette baisse concerne tant les membres de la famille de citoyens suisses (−9,4 % ; −431 personnes) que ceux de ressortissants étrangers (−7,2 % ; −1167 personnes).

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

vers le haut Dernière modification 17.07.2017

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact