Étrangers : statistiques du 1er trimestre 2018

Communiqués, SEM, 26.04.2018

Au cours du 1er trimestre 2018, l’immigration nette en Suisse a une nouvelle fois reculé par rapport à la même période de l’année précédente. Le solde migratoire ne s’élevait plus qu’à 13 190 personnes, soit presque 10 % de moins que durant les trois premiers mois de 2017. Près des deux tiers de la population permanente résidante étrangère provenait des États membres de l’UE/AELE.

Entre janvier et mars 2018, l’immigration dans la population résidante permanente de nationalité étrangère a diminué de 1,1 % par rapport au premier trimestre 2017 et s’élevait à 33 727 personnes. En même temps, l’effectif des émigrants a encore augmenté (+7,0 %). Ainsi, le solde migratoire a été de 13 190 personnes (−9,9 % par rapport à la même période de 2017). S’agissant des ressortissants de l’UE/AELE, le solde migratoire a reculé de plus de 6 % pour s’établir à 8011 personnes. Enfin, le solde migratoire des ressortissants d’États tiers affiche une baisse de 14,8 %.

Entre janvier et mars 2018, 34 103 ressortissants d’États de l’UE/AELE ont immigré en Suisse afin d’y prendre un emploi, soit une hausse de 3,3 % par rapport au premier trimestre 2017.

Durant la même période, 10 188 personnes ont immigré en Suisse dans le cadre du regroupement familial (−2,4 % par rapport à la même période de 2017). 20,7 % d’entre elles appartenaient à la famille d’un ressortissant suisse.

Fin mars 2018, 2 063 428 étrangers vivaient en Suisse, parmi lesquels 1 412 292 (68,4 %) étaient des citoyens de l’UE/AELE et 651 136 des ressortissants d’États tiers.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

vers le haut Dernière modification 26.04.2018

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact