Préapprentissage d’intégration pour les réfugiés dès cet été dans 18 cantons

Communiqués, SEM, 17.05.2018

Les réfugiés reconnus et les personnes admises à titre provisoire qui possèdent un certain potentiel sur le marché du travail doivent pouvoir bénéficier d’une formation de façon à trouver par la suite leur place dans la vie professionnelle. Dans ce cadre, 18 cantons ont conclu un contrat avec le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) en vue de proposer, à partir de cet été, un préapprentissage d’intégration d’une durée d’un an. Ce programme pilote mis en place par la Confédération s’étendra sur quatre ans.

La Confédération et les cantons souhaitent intégrer plus rapidement les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire dans le monde du travail et, partant, réduire leur dépendance vis-à-vis de l’aide sociale. C’est pourquoi ils ont convenu, fin avril, d’un agenda commun en matière d’intégration. Grâce à d’importants investissements et à la définition d’objectifs concrets, les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire pourront entrer plus rapidement dans la vie professionnelle.

Le préapprentissage d’intégration doit préparer les réfugiés reconnus et les personnes admises à titre provisoire à suivre un apprentissage. Les participants peuvent acquérir dans un secteur professionnel les compétences pratiques, scolaires et linguistiques nécessaires pour réussir l’apprentissage auquel ils aspirent. Quiconque suit un préapprentissage d’intégration travaille généralement trois jours par semaine en entreprise, ce qui lui permet d’assimiler les activités de base.

Un programme proposant 3600 places sur quatre ans

Des cantons de toutes les régions de Suisse participent au programme pilote, à savoir ceux d’Argovie, de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville, de Berne, de Fribourg, de Genève, de Glaris, du Jura, de Lucerne, de Neuchâtel, de Saint-Gall, de Schaffhouse, de Soleure, du Tessin, du Valais, de Vaud, de Zoug et de Zurich. Les premiers préapprentissages d’intégration commenceront en août 2018, pour s’achever un an plus tard. Le SEM cofinancera, au moyen d’un crédit cadre d’un montant de 46,8 millions de francs, un maximum de 3600 places réparties sur les quatre ans que va durer le programme. Les cantons recevront du SEM un forfait de 13 000 francs par place de formation et année. Les coûts qui dépassent ce montant seront donc à leur charge.

Un programme axé sur les besoins des branches économiques et des entreprises

La responsabilité de la mise en œuvre des préapprentissages d’intégration incombe aux autorités cantonales chargées de la formation professionnelle, lesquelles travaillent en collaboration avec les partenaires concernés sur place (notamment les entreprises, les associations économiques et les écoles professionnelles). Diverses associations économiques (généralement des organisations du monde du travail) ont défini des profils de compétences pour chacun des secteurs d’activité. L’étroite collaboration établie avec ces partenaires permet de garantir une parfaite adéquation des préapprentissages d’intégration avec les besoins des branches professionnelles et des entreprises. À l’heure actuelle, les offices cantonaux recherchent des participants et cherchent à entrer en contact avec un maximum d’entreprises susceptibles d’être intéressées.

Un programme constamment évalué et développé

Le programme pilote de préapprentissage d’intégration repose sur une décision du Conseil fédéral visant à promouvoir le potentiel de la main-d’œuvre nationale. Le SEM l’a mis au point en collaboration avec les milieux économiques, les cantons ainsi que le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation. Ce programme sera constamment évalué et développé au cours des quatre prochaines années, de façon à ce que des modèles de bonnes pratiques puissent être établis. Le Conseil fédéral décidera, probablement en fin d’année 2019, si la Confédération doit le poursuivre.

Dans le canton de Zurich, un préapprentissage d’intégration est déjà proposé dans le secteur de la logistique par l’entreprise Planzer dans le cadre d’un projet pilote.

Infos complémentaires

vers le haut Dernière modification 17.05.2018

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact