Etrangers: statistiques à fin septembre 2019

Communiqués, SEM, 31.10.2019

Entre janvier et fin septembre 2019, l’immigration en Suisse est restée stable par rapport à la même période de 2018 (-0,1 %). Toujours en comparaison annuelle, le solde migratoire a enregistré une baisse de 0,6 %, pour s’établir à 36 883 personnes. A la fin du mois de septembre 2019, 2 101 915 personnes étrangères résidaient en Suisse.

Pendant les neuf premiers mois de l’année 2019, l’immigration comptabilisée dans la population résidante permanente est restée globalement stable comparativement à la même période de l’année dernière (-0,1 %, -91 personnes). L’immigration des personnes en provenance de l’UE et de l’AELE était de 71 248 personnes (+0,9 %), celle issue d’Etats tiers de 31 023 personnes (-2,3 %).

Au cours de la même période, l’émigration a affiché des chiffres en recul. Elle a reculé de 1,1 %, tant pour les ressortissants de l’UE et de l’AELE (-0,5 %) que pour les ressortissants d’Etats tiers (-3,2 %). Depuis le début de l’année, 61 132 émigrants ont quitté la Suisse.

La population résidante permanente étrangère a ainsi connu un solde migratoire de 36 883 personnes, légèrement inférieur à celui enregistré au cours des neufs premiers mois de 2018 (-0,6 %). Le solde migratoire de l’UE/AELE a progressé de 2,4 % (+495 personnes), celui des Etats tiers a diminué de 4,4 % (-719 personnes).

Parmi les principaux pays d’immigration, la France a enregistré un solde migratoire en hausse. Les soldes migratoires de l’Allemagne, de l’Italie et du Portugal ont affiché en 2019 des résultats inférieurs à ceux des neuf premiers mois de l’année 2018.

Le principal motif d’immigration demeure l’exercice d’une activité lucrative tant pour les séjours de courte durée que les séjours durables en provenance de l’UE ou de l’AELE. 102 911 ressortissants d’Etats membres de l’UE et de l’AELE ont immigré en Suisse afin d’y prendre un emploi, ce qui représente une baisse de 0,9 % par rapport à fin septembre 2018.

Pendant la même période, le regroupement familial a constitué le 29 % de l’immigration à titre durable. 29 873 personnes sont entrées en Suisse dans le cadre d’un regroupement familial (-6,6 % par rapport à fin septembre 2018), dont 19,9 % étaient membres de la famille d’un Suisse ou d’une Suissesse.

Fin septembre 2019, sur les 2 101 915 étrangers résidant en Suisse, 1 436 817 étaient citoyens de l’UE et de l’AELE et 665 098 ressortissants d’États tiers.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

Nouvelles

vers le haut Dernière modification 31.10.2019

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact