Comité mixte Suisse – UE : échange de vues sur la mise en œuvre de l’article constitutionnel sur l’immigration

Communiqués, SEM, 25.10.2016

Bruxelles. Mardi, les délégations de la Suisse et de l’Union européenne (UE) se sont réunies en séance extraordinaire pour un échange de vues dans le cadre du Comité mixte sur l’accord sur la libre circulation des personnes (ALCP). La délégation suisse a renseigné ses interlocuteurs sur le processus parlementaire en cours concernant la mise en œuvre de l’article constitutionnel sur l’immigration.

En règle générale, le Comité mixte se réunit une fois par an pour faire le point sur des questions relatives à l’application de l’ALCP. La Commission européenne a récemment demandé la tenue d’une réunion extraordinaire afin de procéder à un échange de vues avec la Suisse au sujet des répercussions possibles de la mise en œuvre de l’article constitutionnel relatif à l’immigration (art. 121a Cst.) sur l’ALCP. En vertu de l’art. 17 ALCP, le Comité mixte peut en effet être convoqué à la demande de l’une ou l’autre partie contractante lorsqu’un développement du droit national est susceptible d’avoir des implications pour le bon fonctionnement de l’accord.

Informations concernant le processus parlementaire en cours

La délégation suisse a ainsi pu renseigner la Commission européenne ainsi que les États membres intéressés de l’UE sur le processus parlementaire en cours concernant la mise en œuvre de l’article constitutionnel sur l’immigration. Le 21 septembre 2016, le Conseil national a décidé de mettre en œuvre l’art. 121a Cst. en conformité avec l’ALCP et en préservant les accords bilatéraux avec l’UE. Le projet est actuellement débattu au sein de la commission compétente du Conseil des États. Il sera ensuite traité en plénum lors de la session d’hiver.

vers le haut Dernière modification 25.10.2016

Contact

Secrétariat d’Etat aux migrations
T
+41 58 465 11 11
Contact