Asile : statistiques du premier trimestre 2017

Communiqués, SEM, 20.04.2017

Au premier trimestre 2017, 4731 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit environ 57 % de moins qu’au premier trimestre 2016. Au mois de mars 2017, 1636 demandes ont été enregistrées, ce qui représente, par rapport à février, une augmentation de 8,6 %.

Bien que l’on constate une baisse des demandes d’asile déposées au premier trimestre 2017, l’évolution de la situation dans les régions en conflit et sur les routes migratoires reste incertaine. Dès que les conditions météorologiques s’améliorent, le flux des migrants qui traversent la Méditerranée s’intensifie. Cette année, les personnes qui ont rejoint le sud de l’Italie en janvier et en février ont été plus nombreuses que les années précédentes. Comme le nombre des nouvelles demandes d’asile remonte systématiquement au printemps, la Confédération et les cantons doivent envisager une nouvelle hausse du nombre de demandes d’asile en cours d’année.

Pour le mois de mars, les principaux pays de provenance des requérants d’asile arrivés en Suisse ont été l’Érythrée (308 demandes ; +12), la Syrie (145 demandes ; −22), la Guinée (114 demandes ; +9), l’Afghanistan (100 demandes ; +8), et l’Irak (97 demandes ; +25).

Le Secrétariat d’État aux migrations a traité, pendant le même mois, 2588 demandes d’asile en première instance. Parmi elles, 572 ont abouti à une décision de non-entrée en matière (dont 548 sur la base de l’accord de Dublin), 604 à l’octroi de l’asile et 752 à l’admission provisoire. Le nombre de dossiers en suspens en première instance s’élève à 25 217 ; il a baissé de 851 unités par rapport au mois précédent.

En mars toujours, 702 personnes ont quitté la Suisse ou été rapatriées. Notre pays a demandé la prise en charge de 803 requérants à d’autres États Dublin, et 247 ont été transférés dans l’État compétent. La Suisse a quant à elle reçu 503 demandes de prise en charge émanant d’autres États Dublin, et 61 personnes ont été transférées dans notre pays.

Programmes de réinstallation et de relocalisation

Au cours du mois de mars, 29 personnes sont arrivées en Suisse au titre du second contingent de 2000 personnes particulièrement vulnérables que la Suisse compte accueillir dans les deux prochaines années.

Concernant le programme de relocalisation mis en place par l’UE, 181 personnes sont venues en Suisse en provenance de Grèce ou d’Italie dans le courant du mois de mars. Entre le lancement de ce programme, en septembre 2015, et la fin de mars 2017, la Suisse a accueilli 730 personnes.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

Nouvelles

vers le haut Dernière modification 20.04.2017

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact