Asile : statistiques du 3e trimestre 2018

Communiqués, SEM, 23.10.2018

Au troisième trimestre 2018, 3664 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 23,6 % de moins qu’à la même période de 2017. Au mois de septembre 2018, 1097 demandes ont été enregistrées, ce qui représente une diminution de 22,1% par rapport à septembre 2017. Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) maintient ses prévisions et table sur environ 16'500 (+/- 2'500) demandes pour l’année en cours. La planification établie par la Confédération et les cantons, se base désormais sur 19 000 demandes d’asile.

Entre début janvier et fin septembre 2018, 11 484 demandes d’asile ont été présentées en Suisse, soit un recul de 17,5 % par rapport à la même période de l’année passée. Il s’agit de la valeur la plus faible pour les neuf premiers mois de l’année enregistrée depuis 2010. Cette évolution s’explique par l’important recul de la migration par la Méditerranée centrale. À cela s’ajoute que la Suisse ne constitue pas un pays de destination privilégié des migrants qui arrivent en Europe occidentale.

Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) a traité, pendant le mois de septembre, 1749 demandes d’asile en première instance. Parmi elles, 279 ont abouti à une décision de non-entrée en matière (dont 223 sur la base de l’accord de Dublin), 391 à l’octroi de l’asile et 643 à l’admission provisoire. Le nombre de cas en suspens en première instance s’élève à 13 484 ; il a baissé de 527 unités par rapport au mois précédent.

Pendant le mois de septembre, 496 personnes ont quitté la Suisse sous le contrôle des autorités ou ont été rapatriées. La Suisse a demandé la prise en charge de 469 requérants à d’autres États Dublin, et 161 ont été transférés dans l’État compétent. La Suisse a, quant à elle, reçu 475 demandes de prise en charge émanant d’autres États Dublin, et 96 personnes ont été transférées dans notre pays.

En septembre toujours, les principaux pays de provenance des requérants d’asile arrivés en Suisse ont été l’Érythrée (155 demandes ; -54), la Turquie (113 demandes ; +15), l’Afghanistan (111 demandes ; +12), la Syrie (107 demandes ; -2), et l’Iran (77 demandes ; +17).

Programme de réinstallation

Au cours du mois de septembre, 66 personnes sont arrivées en Suisse dans le cadre du programme de réinstallation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Le Conseil fédéral a décidé, en décembre 2016, d’admettre en l’espace de deux ans un contingent de 2000 victimes du conflit syrien. Ce programme s’adresse à des personnes particulièrement vulnérables qui se trouvent en Syrie et dans les pays voisins, auxquelles le HCR a reconnu le statut de réfugié. À la fin septembre 2018, 1298 personnes avaient été accueillies en Suisse.

Perspectives jusqu’à la fin de l’année

En baisse depuis ces deux dernières années, le nombre total des demandes d’asile qui seront déposées en Suisse d’ici fin 2018 dépend dans une large mesure de la manière dont la situation en Libye évolue et du nombre de personnes qui traversent la Méditerranée centrale.  Toutefois, en fonction de l’évolution de la situation, des chiffres plus élevés demeurent réalistes. C’est la raison pour laque le SEM maintient ses prévisions annoncées en début d’année et s’attend à environ 16 500 (+/-2500) demandes pour l’année en cours. Les projections ont été revues à la baisse compte tenu de l’évolution récente, si bien que le SEM fonde désormais sa planification sur 19 000 demandes d’asile et non plus 20 000.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

Nouvelles

vers le haut Dernière modification 23.10.2018

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact