La Suisse renforce son aide aux mineurs dans les camps de réfugiés en Grèce

Mots-clés: Asile

Communiqués, SEM, 21.04.2020

Le Département fédéral de justice et police a octroyé un crédit supplémentaire de 1,1 million de francs pour des projets menés par des organisations d’aide, principalement en faveur des enfants et des adolescents qui vivent dans les camps situés sur les îles grecques de la mer Égée. Cette somme servira également à financer des mesures prises en urgence pour empêcher la propagation du coronavirus dans les structures d’hébergement. La Suisse se prépare à accueillir 22 requérants d’asile mineurs ayant de la famille sur son territoire.

Les 1,1 million de francs octroyés en supplément seront utilisés pour soutenir des projets de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ainsi que de l’Église orthodoxe. Ces projets visent à renforcer la protection des moins de 18 ans non accompagnés qui vivent dans les structures d’hébergement et à fournir, dans le cadre des procédures d’asile, des conseils juridiques et un soutien psychosocial à ces requérants d’asile vulnérables. Des mesures de prévention seront en outre mises en œuvre pour protéger les requérants d’asile d’une éventuelle contamination par le coronavirus. D’autres projets sont à l’étude.

La Suisse active sur le terrain depuis des années

En soutenant ces projets, la Suisse renforce encore son engagement sur le terrain et son soutien aux autorités grecques dans le domaine de l’asile. Ces dernières années, elle a consacré environ 7 millions de francs à des projets qui permettent au Secrétariat d’État aux migrations (SEM) de venir en aide, par exemple, à un centre de jour pour les familles et à des centres d’accueil pour les requérants d’asile mineurs non accompagnés (RMNA). Au cours d’une rencontre qui s’est tenue en février, le secrétaire d’État Mario Gattiker a convenu avec le ministre grec des Migrations Notis Mitarakis que le SEM continuerait à soutenir les autorités grecques et serait disposé à amplifier l’engagement de la Suisse. Il est ainsi prévu, à la faveur de la deuxième contribution de la Suisse – crédit-cadre pour la migration –, d’aider la Grèce à mettre en place des structures d’asile efficaces, par exemple dans l’hébergement des requérants d’asile ou la mise en œuvre des nouvelles procédures d’asile.

L’engagement de la Suisse comprend également des services assurés par la Direction du développement et de la coopération (DDC), qui fournit aux centres d’accueil implantés sur les îles grecques des tentes, des lits, des couvertures, des médicaments et des équipements médicaux de base. La DDC finance aussi des projets ayant trait au regroupement familial et à la prise en charge des requérants particulièrement vulnérables et des RMNA, ou visant à protéger les femmes qui séjournent dans des centres d’accueil. Enfin, l’Administration fédérale des douanes détache régulièrement des experts pour des missions déployées par Frontex afin de soutenir l’administration frontalière grecque.

Accueil de 22 enfants et adolescents en cours de préparation

La Suisse a par ailleurs déjà proposé à la Grèce, en janvier 2020, d’accueillir des RMNA ayant des attaches familiales en Suisse, sur la base du règlement Dublin III. À ce jour, le SEM a reçu et accepté des demandes d’accueil concernant 22 mineurs non accompagnés en provenance de Grèce. Bien que les transferts Dublin soient actuellement suspendus dans toute l’Europe à cause du coronavirus, le SEM a informé les autorités grecques que ces mineurs pouvaient entrer immédiatement en Suisse – dans le respect des consignes de l’Office fédéral de la santé publique. En collaboration avec l’ambassade de Suisse à Athènes et les autorités grecques, le SEM s’attelle à organiser le transfert de ces enfants et adolescents ainsi que leur regroupement avec les membres de leur famille vivant en Suisse. Les autorités grecques peuvent signaler d’autres RMNA ayant des attaches familiales en Suisse auprès du SEM, lequel leur transmet alors les informations relatives aux parents qui vivent déjà en Suisse.

vers le haut Dernière modification 21.04.2020

Contact

Daniel Bach Secrétariat d’État aux migrations
T
+41 79 570 37 81
Contact