Préapprentissage d’intégration : niveau de satisfaction élevé et légère baisse du nombre de participants

Berne-Wabern, 02.02.2023 - À l’origine destiné aux réfugiés, le préapprentissage d’intégration (PAI) a été élargi, en 2021/2022, aux adolescents et aux jeunes adultes arrivés tardivement en Suisse en provenance de l’UE, de l’AELE ou d’États tiers. Au cours de la quatrième édition du PAI, environ 55 % des 750 participants sont parvenus à accéder à une formation professionnelle initiale. Les bases de la pérennisation du programme au-delà de 2024 ont été définies en collaboration avec les cantons et les milieux économiques.

Adossé à un partenariat, le PAI est un programme élaboré par la Confédération, les cantons et les associations économiques intéressées qui, depuis 2018, offre à certains migrants une préparation ciblée à une formation professionnelle initiale.

Des participants satisfaits - des chiffres en légère baisse

Selon l'évaluation qui accompagne le programme, le niveau de satisfaction des participants reste élevé : près de 90 % d'entre eux sont satisfaits, voire très satisfaits du PAI, tant en ce qui concerne le travail en entreprise que l'enseignement à l'école professionnelle. En raison du nombre relativement faible de demandes d'asile déposées ces dernières années et des effets de la pandémie, le nombre de participants a légèrement diminué par rapport à la troisième édition :

  • Au cours de l'année de formation 2021/2022, 750 personnes ont pris part au PAI, contre 867 l'année précédente.
  • Parmi elles, 615 ont terminé le programme, contre 722 l'année précédente. Le taux d'interruption est ainsi resté constant et comparable à celui enregistré dans le domaine de la formation professionnelle initiale.
  • À l'issue du PAI, 421 personnes, contre 491 l'année précédente, ont commencé un apprentissage sanctionné par une attestation fédérale de formation professionnelle ou un certificat fédéral de capacité.

Le nombre actuel de demandes d'asile laisse à penser que le nombre de participants repartira à la hausse au cours des années à venir. De plus, le Département fédéral de justice et police a décidé le 16 mars 2022 d'étendre le PAI, pour sa cinquième édition, aux bénéficiaires du statut de protection S.

Un programme permanent à partir de 2024

Une motion de la Commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil des États (21.3964) adoptée par le Parlement au cours de la session d'hiver 2021 demande que le programme fédéral de PAI soit pérennisé et, si nécessaire, modifié à partir de l'été 2024. À cet effet, il faut prévoir des mesures qui permettent d'atteindre les adolescents et les jeunes adultes hors asile - en règle générale, ce sont des ressortissants d'États membres de l'UE ou de l'AELE ou bien d'États tiers qui bénéficient du regroupement familial -, c'est-à-dire une première information systématique et des offres de conseil et d'analyse du potentiel, et d'inciter ceux qui sont aptes à suivre un PAI à le faire.

L'année dernière, le Secrétariat d'État aux migrations a élaboré les bases de ce développement du PAI en collaboration avec les partenaires du programme issus des milieux économiques et des cantons. Les nouveautés suivantes sont ainsi prévues à partir de 2024 :

  • Les adolescents et les jeunes adultes arrivés tardivement en Suisse et ayant besoin d'une formation seront systématiquement recensés, informés et mis en relation avec un service d'orientation professionnelle peu après leur arrivée en Suisse, auprès des services de la population ou des autorités migratoires.
  • Une fois conseillées puis, éventuellement, évaluées, les personnes aptes au PAI pourront y participer afin de se préparer à suivre un apprentissage.
  • Au printemps 2023, les bases de ce développement seront publiées et les cantons invités à soumettre leurs programmes.


Adresse pour l'envoi de questions

Information et communication SEM, medien@sem.admin.ch



Auteur

Secrétariat d’Etat aux migrations
https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home.html

Dernière modification 30.01.2024

Début de la page

S’abonner aux communiqués

https://www.bj.admin.ch/content/sem/fr/home/sem/medien/mm.msg-id-92750.html